Votre profil :Grand public|Chercheur|Étudiant|Entreprises / Collectivités
 
Labex Toucan
Investissements d'avenir
Recherche   ›   Témoignages   ›   Stéphane Pyronnet - Directeur d'équipe Imprimer cette page
 

Stéphane Pyronnet - Directeur d'équipe

Directeur d’une équipe de recherche au sein du Labex Toucan, Stéphane Pyronnet est également directeur adjoint du CRCT. L’équipe qu’il dirige travaille sur les mécanismes de prolifération cellulaire.


Quel est le champ d’investigation de votre équipe?

Nous travaillons sur une étape de la duplication cellulaire. Le cancer est en effet caractérisé par une prolifération anarchique de cellules au détriment du rôle pour lequel elles étaient programmées. Notre équipe s’intéresse à l’une des étapes de cette duplication. L’idée est « d’assiéger » la cellule cancéreuse afin de l’empêcher de trouver les matériaux pour se reproduire. En effet, pour se dédoubler, une cellule doit doubler sa masse. Lui couper les vivres bloque la duplication.

Mon rôle est de coordonner une équipe d’une quinzaine de personnes (chercheurs, ingénieurs, techniciens, étudiants).

   
Par quels moyens comptez-vous y parvenir?

A l’aide de drogues. Aujourd’hui, la plupart des traitements de chimiothérapie ciblent l’ADN, le coeur de la cellule, pour la détruire. Ce qui occasionne de nombreux dégâts. L’innovation de notre recherche, c’est d’intervenir à une étape différente du mécanisme de réplication de l’ADN. Ce qui conduit notre travail à se diviser en deux étapes. L’une est très fondamentale pour comprendre très précisément  la « mécanistique » du doublement afin d’en identifier le point faible. La seconde est plus empirique : elle consiste à tester des molécules déjà disponibles dans l’industrie pharmaceutique. C’est un gros travail car il y en existe des millions... L’objectif est de trouver celle qui cible le point faible et que nous pourront optimiser pour être plus efficace et moins toxique pour le patient.
   
Quel est votre quotidien de chef d’équipe?

Mon rôle est de coordonner une équipe d’une quinzaine de personnes (chercheurs, ingénieurs, techniciens, étudiants). Cela consiste à définir les orientations de nos recherches, faire la promotion de notre travail, écrire des articles rendant compte de nos travaux, former les futurs chercheurs. Mais aussi de trouver des fonds pour employer ces personnes et faire fonctionner le laboratoire. En réalité, c’est un peu comme être à la tête d’une petite entreprise.
   
A ce titre, quel regard portez-vous sur le Labex Toucan ?

C’est un dispositif qui fonctionne très bien. Grâce à ce dernier, nous avons de la visibilité sur cinq ans et non pas sur six mois! Ainsi, je peux me consacrer davantage à la recherche. D’autre part, au-delà de l’aspect financier, le Labex fait cohabiter différentes compétences au sein de la même structure. A titre d’exemple, jusqu’à présent nous développions nos recherches pour le cancer du pancréas. Or, aujourd’hui nos découvertes peuvent s’étendre à d’autres cancers, en particulier le cancer du sang. Avec Le Labex et le réseau qu’il a tissé, ces compétences variées se potentialisent pour lutter plus efficacement contre le cancer.

 

Version mobile Laboratoire d’Excellence Toulouse CancerLaboratoire d’Excellence Toulouse Cancer
Agenda

Cellular origin and mechanisms of pancreatic cancer
23/05/16 - Dr Axel Behrens - Auditorium IUCT-O - 10:00 - 11:00

Utilisation de l’imagerie in-vivo en temps réel dans l’étude de la motilité cellulaire
10/05/16 - Dr Erik Sahaï - Auditorium IUCT-O - 13:00 - 14:00
Pratique
ContactContact
Plan d'accèsPlan d'accès
AnnuaireAnnuaire
LexiqueLexique
PartenairesPartenaires
               
Inserm CNRS Université Toulouse 3 - Paul Sabatier Université Joseph Fourier - Grenoble Agence Nationale de la Recherche Fondation RITC